Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.







15/10/2011

Up All Night (Saison 1) Un trio comique et un couffin

up all night,christina applegate,maya rudolph,will arnett,emily spivey,lorne michaels,nbc,critique

Les séries maternelles ont beau être repoussantes par nature (trop de blagues éculées sur les biberons  et les babysitters), NBC s’est laissé convaincre par Up All Night, petite série douce et attachante, et son casting en béton armé.

 

 

Né de la plume d’Emily Spivey et de Lorne Michaels, à qui l’on doit quand même 30 Rock et Parks & Recreation, Up All Night s’attarde à décrire les petits tracas de nouveaux parents qui voient l’arrivée d’un enfant bouleverser leur vie mouvementée. Si évidemment le pitch est d’un classicisme désespérant, l’originalité de cette série vient de la rencontre de ses acteurs principaux : Christina Applegate, Maya Rudoph et Will Arnett.

Chacun  de ces acteurs étant gage d’un humour qui a fait recette sur nos écrans, Up All Night réussit à séduire d’entrée de jeu. Christina Applegate dans le rôle de Reagan, l’épouse carriériste responsable de la production d’une émission télé à succès, et Will Arnett, père au foyer depuis l’arrivée d’Amy, forment un couple mignon et légèrement décalé, comme une rencontre entre les vestiges d’Arrested Development et Samantha Who ?.

Pourtant très différent de ce que l’on connaît du 30 Rock et du SNL, Up All Night est teinté d’une douceur revigorante et d’un humour plus délicat, plus découpé. Pas d’hystérie dans cette série familiale, ni de grosse mécanique, Up All Night préférant constituer un quotidien simple et attrayant, teinté de moments caustiques, relevant la note.

up all night,christina applegate,maya rudolph,will arnett,emily spivey,lorne michaels,nbc,critique

 

La part belle revient évidemment à Maya Rudolph, l’actrice comique ayant les moues les plus drolatiques du moment (dans Bridesmaids et dans Kath & Kim anciennement). Dans le rôle d’une fausse Oprah Winfrey, Ava, animatrice d’une émission-conseil pour femmes, Maya Rudolph s’épanouit pleinement et nous entraîne dans ses prestations théâtrales bourrées de culot et d’opinion anti-marmot.

Donneuse de leçons, égocentrique, mélodramatique et particulièrement phobique des poupins, Maya Rudolph est géniale, absolument jouissive, et assurément le point focal nécessaire à Up All Night (comme le fut Rachel Draft dans 30 Rock, ou Jane Krakowski, dans ses grands moments) pour déployer son artillerie comique et son esprit loufoque.

 

 

Tendre et charmante, Up All Night est une comédie familiale portée par le tandem adorable Applegate et Arnett. Mais sous l’innocence amusante, sous les peluches pour bébé, la série cache son jeu, en insufflant notamment du caustique et du gentiment pittoresque dans ses scènes comiques policées. Un équilibre rare à la télé et une belle réussite.

7/10

up all night,christina applegate,maya rudolph,will arnett,emily spivey,lorne michaels,nbc,critique