Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Difficult People (Saisons 1 & 2) La méchanceté des gens

difficult people,hulu,amy poehler,julie kalusner,billie eichner

Les séries raffolent des râleurs. Des langues de vipères, des mauvais coucheurs, des colériques adeptes de la réplique assassine. Souvent personnages secondaires, la tendance est d'en faire des héros. You're the Worst, Another Period, Happiysh, les nouveaux personnages de série sont de vrais grognards désillusionnés. Avec Difficult People, on confirme le trait avec brio.

 

Difficult People en dit long. Les gens difficiles, ici, deux en particulier. Deux trentenaires, post-génération Lena Dunham, mumblecore déchus. Deux comiques new-yorkais qui tentent désespérément de percer dans le show-bizz mais dont leurs paroles fâcheuses les grillent partout où ils se rendent. A coup de tweets décalqueurs ou de flagrant délit de grande gueule sur place publique, ces deux-là ratissent les ennemis et les occasions de passer pour les gens de la pire espèce.

Elle (Julie Klausner) est une rousse à formes, bien qu'elle déteste le mot, la culture de la pin-up et Kat Von D y compris. Elle est rangée avec un type docile de chez PBS et occupe ses journées à écrire les récaps des téléréalités. Lui (Billy Eichner) est un comédien sur la touche, habitué aux spots de pub et aux services dans un salon de thé de Williamsburg tenue par une jeune despote (Gabourey Sidide) et son ami homo hystérique. Tous les deux ont des idées arrêtées sur à peu près tout (les acteurs, les parents, les serveurs, les chanteurs de rock, les provinciaux). Tous les deux font du stand-up. Ils encaissent les bides et médissent sur le public. Tous les deux jouent leur propre rôle. Tous les deux sont merveilleusement imbuvables.

Chapeautée par Amy Poehler, cette petite comédie de deux saisons diffusée actuellement sur HULU donne le ton quant à nos comportements. Nos vilaines habitudes, fâcheuses et encore, notre égoïsme gonflé à l'orgueil, nos envies de fusiller du regard la moindre personne qui vient innocemment nous barrer la route. Deux personnages comme nous, humiliants et humiliés, surtout abjects, tout en étant toujours un peu drôles.

difficult people,hulu,amy poehler,julie kalusner,billie eichner

Il y a une originalité dans l'exercice. Une énergie vraie dans l'écriture qui fonctionne, rebondit, se rythme à travers les sketches. La saison deux confirmant de façon exceptionnelle la maîtrise scénaristique, l'art de la réplique assassine et des personnages secondaires (la mère de Julie notamment). Il y a du Larry David dans cette façon cynique de jouer et s'amuser. Pour autant, jamais de pâle copie. La série assume le manque de talent de ses héros, leur existence terne et l'absence de rédemption. Comme eux, la série ne semble jamais vouloir les propulser sous un beau jour, à l'image de Broad City hilarante dans son autosuffisance.

Difficult People assure par sa critique de la solitude ultramoderne, en taillant entre autres nos habitudes et notre usage de la culture pop, étalée, dévorante, qui témoigne de notre aveuglement. Elle se distingue aussi par son large choix de personnages bien campés, originaux et authentiques dans leurs névroses. De la magicienne sevrée de Brooklyn à la youtubeuse beauté, la vieille hypnotineuse ou la podcasteuse littéraire, la série enchaîne les situations qui ont ce gout de vrai, des effets de réel que ponctuent la série avec humour. Ils sont comme ça, Billie et Julie, ils ne sont que des héros limités, amusants parce que pétris de contradictions, divertissants parce que tissés de traits sordides, pathétiques, hilarants, qui reflètent notre belle médiocrité et nos coquetteries de privilégiés, inadaptés maladifs, sans cesse frustrés par les autres, le travail, l'envie de plus. Et comme nous sommes pathologiquement cyniques, il fait bon rire de nous-mêmes.

10/10

difficult people,hulu,amy poehler,julie kalusner,billie eichner

Lien permanent Catégories : Critiques, Difficult People Imprimer Pin it!

Les commentaires sont fermés.