Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Bates Motel (Saison 1) La mythologie du psychopathe

    bates motel,a&e,vera farmiga,freddie highmore,critique

    Puisqu'il est bon de fureter dans les origines, la chaîne A&E a lancé l'an passé la série Bates Motel, la série sur Norman Bates, le psychopathe à couteau de Psychose. Mais la série ose une modernité de ton, qui fait d'elle un produit hybride, étrange et parfois gauche.

     

    On ne sait pas grand chose de A&E, la chaîne abonnée aux documentaires et aux séries peu palpitantes. Pourtant, elle a eu raison de faire confiance à l'un des anciens de Lost, Carlon Cuse. Il y a de quoi, Bates Motel est un pari osé, le pari d'un genre oublié, d'une œuvre phare, et puis surtout un focus sur un psychopathe iconique et sa mère recluse, Norma Bates, une sorte d'héroïne invisible qui a traversé les décennies.

    Et pourtant malgré l'exploration du passé, Bates Moral se déroule de nos jours. Une volonté de décontenance le spectateur, de ne pas miser uniquement sur les artifices du prequel et de puiser ailleurs. La série s'ouvre au moment où Norma et son fils déménage dans une région portuaire après la mort suspecte du père de famille. La mère rêve d'un nouveau départ, elle place ses économies et l'argent de l'assurance-vie de feu son mari dans un motel de bord de rue et son manoir avoisinant. Une reconstitution parfaite du décor de Psychose. Malgré le décor rétro, l'étrange garde-robe de cette mère de famille, la série fait ce pied de nez contemporain. Dans un manoir victorien et fuligineux, la famille utilise leurs smartphones, le jeune garçon se rend en soirée de lycée en décapotable, avec ses nouvelles amies, pimbêches lookées et filles à papa. Et cela fonctionne.

    bates motel,a&e,vera farmiga,freddie highmore,critique

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Bates Motel, Critiques Imprimer Pin it!
  • Cinéma, séries, blabla : les choix 2013

    Sur une année, on en voit des bandes et des films défiler. Sur les écrans, partout. Au cinéma. Il faudrait compter, recenser. Cette année, après calcul, 166 films. En moyenne, ça fait 276 heures. Ca fait beaucoup. Grosso modo, 12 jours. Si peu finalement.  En douze jours, quinze films ont compté plus que les autres.

     

    1. La Vie d'Adèle - Le plus majestueux

    2. Frances Ha - Le plus vibrant

    3. Suzanne - Le plus émouvant

    suzanne,film,choix 2013,critique

    4. Mud - Le plus chaud

    5. Snowpiercer - Le plus spectaculaire

    6. The Sessions - Le plus nostalgique

    7. 2 automnes 3 hivers - Le plus spirituel

    film,choix 2013,critique,2 automnes 3 hivers

    8. 40 ans mode d'emploi - Le plus drolatique

    9. Le Passé - Le plus labyrinthique

    10. L'inconnu du lac - Le plus terreux

    11. Tel père tels fils - Le plus poétique

    film,choix 2013,critique,tel père tel fils

    12. Grand Central - Le plus nucléaire

    13. Keep Smiling - Le plus tragicomique

    14. Blanca Nieves - Le plus expressif

    15. Foxfire Confessions d'un gang de filles - Le plus littéraire

    film,choix 2013,critique,foxfire confessions d'un gang de filles

     

     

    Le top cinq des déceptions

    Ce ne sont pas des navets, simplement des films promis, des films ratés.

     

    Only God Forgives

    Les Amants Passagers

    Blood Ties

    Les Salauds

    Tu honoreras ta mère et ta mère

     

     

    Et du coté des séries, on préfère ne pas comptabiliser. Petit top annuel sans Girls, sans Mad Men, sans Homeland, parce qu'il est bon de savoir se renouveler.

     

    1. Enlighetened (Saison 2) - La plus importante

    choix 2013,critique,série,Enlightened

    2. Game of Thrones (Saison 3) - La plus dangereuse

    3. Masters of Sex (Saison 1) - La plus vivifiante

    4. House of Cards/Orange is the new black (Saisons 1) - Les plus pionnières

    choix 2013,critique,série,orange is the new black

    5. Broadchurch (Saison 1) - La plus touchante

    6. Hello Ladies (Saison 1) - La plus mélancolique

    7.  Ja'mie private school girl (Saison 1) - La plus provocante

    8. Brooklyn Nine-Nine (Saison 1) - La plus publique

    choix 2013,critique,série,brooklyn nine-nine

    9. Getting On (Saison 1) - La plus dérangeante

    10. Top of the lake (Saison 1) - La plus confidentielle

    11. Shameless (Saison 3) - La plus constante

    12. Black Mirror (Saison 2) - La plus phénoménale

    choix 2013,critique,série,black mirror

    13. Veep (Saison 2) - La plus comploteuse

    14. Real Humans (Saison 1) - La plus froide

    15. The Killing (Saison 3) - La plus éternelle

     

     

    Top cinq des séries échancrées


    1. Arrested Development

    2. Hannibal

    3. Dexter

    4. Under the dome

    5. The Walking Dead

     

    Lien permanent Catégories : Enlightened, xCritiques Cinéx Imprimer Pin it!